Accompagnement de transformation

"Une transformation ne s’impose pas, elle nécessite l'engagement du terrain !"

La clé d’une transformation organisationnelle réussie est la capacité à mobiliser les acteurs de cette transformation, autrement dit, ceux qui doivent se transformer, mais que l’on perd souvent en cours de route !

L’accompagnement réalisé par CESAMES est structuré pour permettre d'engager chaque niveau hiérarchique, un par un,  sur l’orientation, les principes et les modalités de la transformation à mettre en oeuvre.

Les cycles de transformation d'une entreprise

transformationL' accompagnement de transformation chez CESAMES c'est :

    • Eviter une approche classique où des experts internes ou externes définissent une cible d’entreprise - un « modèle opérationnel cible » - que les acteurs de terrain doivent ensuite mettre en œuvre. Cette démarche n’a en aucune chance d’aboutir sur une transformation d’ampleur.
    • Faire en sorte que le modèle opérationnel cible soit d’abord celui des acteurs métiers de terrain impactés par le projet de transformation, i.e. ceux qui vont mettre en œuvre ce nouveau modèle opérationnellement. Cela nécessite un travail de co-construction avec les acteurs de terrain pour qu'ils comprennent la logique du nouveau modèle et s’approprient ses conclusions.
    • Accompagner et faciliter la co-construction en « ne faisant pas à la place de » mais en aidant les acteurs clés à converger vers une vision partagée de leur modèle opérationnel cible et en définissant le plan d’action de chacun pour mettre en œuvre concrètement cette vision cible.

Vous avez un besoin, une question ?

Exemple de mise en oeuvre - Création d'un dispositif d'Architecture d'Entreprise

Le cas présenté ci-dessous pour illustration est un exemple de stratégie mise en œuvre dans le cadre d’un accompagnement effectué par CESAMES.

Le contexte

BANKOR est une grande banque universelle qui couvre l’ensemble du spectre des activités bancaires, en France et à l’international : banque de détail, banque de financement & d’investissement, banque privée, bancassurance, leasing, etc.

La problématique

Après plus de vingt ans d’expansion continue qui a permis à cette banque de devenir l’un des acteurs de référence sur ses marchés, BANKOR est confronté à un retournement profond et durable de marché : les clients vont de moins en moins dans les agences, ce qui pose la question de leur rôle, les nouvelles technologiques numériques sont incontournables, la pression règlementaire en matière de risque et de conformité se fait de plus en plus forte, la liquidité est devenue une ressource rare, etc. Mais la banque doit gérer le revers de la médaille de sa période faste qui avait été caractérisée par un principe de subsidiarité permettant à chacune de ses entités constitutives d’avoir une pleine autonomie de développement : l’outil de production de BANKOR – c’est-à-dire son système d’information – est en effet complètement siloté de ce fait et il devient difficile d’y implémenter tant les logiques de mutualisation et de réduction des couts, que la banque positionne désormais comme des enjeux stratégiques, que les nouvelles fonctionnalités nécessaires au développement de BANKOR.

La réponse apportée

Pour répondre à l’ensemble des défis auxquels le système d’information de la banque doit faire face, BANKOR a décidé de créer un dispositif complet d’architecture d’entreprise et a demandé à CESAMES de l’accompagner. Ce dispositif a pour vocation de mettre sous contrôle tous les projets de transformation structurants de la banque, afin de garantir leur alignement métier-informatique, en s’appuyant sur les bonnes pratiques portées par l’architecture d’entreprise. CESAMES a donc aidé BANKOR à concevoir, mettre en place et faire fonctionner opérationnellement sur l’ensemble du périmètre de la banque un dispositif intégré d’architecture d’entreprise constitué de :

  • une équipe centrale d’architectes d’entreprise, chargée de porter et de faire évoluer l’ensemble du dispositif et d’accompagner les projets informatiques les plus structurants de la banque,
  • une gouvernance structurée d’architecture d’entreprise, formée d’un comité groupe et d’autant de comités locaux que d’entités opérationnelles ou fonctionnelles de premier niveau, ayant pour mission d’évaluer – à travers un processus normalisé au niveau de la banque – la cohérence des projets de transformation structurants de la banque,
  • une académie d’architecture d’entreprise, dont le but est d’une part de faire émerger au sein des experts métiers et informatique existants – en s’appuyant notamment sur des modèles de formation par l’action – les compétences en architecture d’entreprise dont la banque a besoin et d’autre part de sensibiliser leur écosystème à l’importance de leur démarche,
  • un mécanisme d’animation de la communauté des architectes.

Les résultats

Le dispositif d’architecture d’entreprise a été mis en place avec succès, sur une période d’environ 2 ans, en rencontrant progressivement l’adhésion de l’ensemble des acteurs clefs de BANKOR, ce qui a permis d’installer une réelle culture d’architecture d’entreprise dans la banque, débouchant notamment sur une augmentation notable de la qualité de l’évaluation et du cadrage des projets de transformation.

Exemple de mise en oeuvre - Création d'une filière d'Architectes de solutions

Le cas présenté ci-dessous est un exemple de stratégie mise en œuvre dans le cadre d’un accompagnement effectué par CESAMES.

Le contexte

ELECTRIX est un groupe international de plus de 100 000 personnes, dont les activités sont centrées sur la distribution et la gestion de l’électricité dans des contextes industriels. L’entreprise est un leader sur plusieurs des segments de marché qu’il sert et elle développe une approche fortement régionalisée.

La problématique

ELECTRIX a construit sa renommée sur une stratégie « produits », mais la concurrence des pays à faible coût de main d’œuvre commence à se faire de plus en plus sentir. La direction générale de l’entreprise a donc décidé de compléter son approche historique par une stratégie « solutions » pour se positionner plus haut dans la chaine de valeur de ses clients en leur offrant des solutions intégrées répondant à l’ensemble de leurs besoins, et non plus des ensembles de produits dont l’intégration était assurée jusqu’à présent par un intégrateur tiers. Cette nouvelle stratégie d’entreprise se heurte cependant à un manque important de compétences internes en conception et en mise en œuvre de solutions, ce dont ELECTRIX prend conscience suite à de nombreuses difficultés opérationnelles dans le déploiement de solutions chez ses clients, allant souvent jusqu’à des pertes sèches pour l’entreprise.

La réponse apportée

Pour faire face à cette problématique de compétences, ELECTRIX a demandé à CESAMES de l’aider à mettre en place – à horizon de 5 ans – une filière d’architectes de solutions. Il s’agit à ce niveau de disposer de manière pérenne de ressources capables de livrer des solutions rentables et efficaces au marché et de développer des solutions de référence pour faciliter leur réutilisation. Le segment de marché est utilisé comme trame de capitalisation des savoir-faire. Nous avons donc conçu une filière, organisée en trois niveaux de compétences que l’on obtient à travers trois mécanismes de formation et d’évaluation dédiés, animés par CESAMES :

  • un niveau junior où l’on initie rapidement les architectes aux techniques d’architecture de base, le but étant juste qu’ils sachent les mettre en œuvre sous le pilotage d’un architecte senior,
  • un niveau senior que l’on acquiert en suivant un parcours long (6-9 mois) de formation-action en architecture système, qui alterne des sessions présentielles avec un suivi méthodologique personnalisé sur un projet applicatif réel, l’objectif étant qu’un architecte senior puisse déployer de façon autonome une démarche structurée complète d’architecture de solutions.
  • un niveau référent par segment de marché où l’on forme les meilleurs architectes de solutions – en nombre donc très limité – à des méthodes spécialisées d’architecture (architecture de familles de solutions, architecture collaborative, organisation d’ateliers de convergence, etc.).

Ce dispositif a par ailleurs été complété par des actions de sensibilisation en architecture de solutions, à destination du management et de l’écosystème des architectes de solutions pour que ces derniers comprennent le rôle des architectes et sachent donc bien les positionner.

Les résultats

Les résultats sont au rendez-vous, les cycles courts – de l’ordre de 6 mois – de déploiement des solutions d’ELECTRIX permettant de mesurer rapidement le retour sur investissement de la mise en place de la filière d’architectes de solutions et notamment du niveau senior. On constate une meilleure crédibilité face aux clients, une amélioration très nette de la marge et de la performance des projets de déploiement de solutions ainsi que de la satisfaction tant des clients que des architectes. Des nouveaux clients sont même conquis grâce au différentiel concurrentiel donné par la méthodologie « système » apportée par la formation-action.

En savoir plus


Vous pourriez être intéressés :


link
Club Dirigeants CESAMES

30 dirigeants présents à la 1ère soirée du Club en 2017

En savoir plus →
link
CESAMES déménage !

CESAMES a changé d'adresse le 2 janvier. Retrouvez-nous au 15 rue La Fayette, Paris 9ème.

En savoir plus →
link
Nos formations inter-entreprises en 2017

Retrouvez toutes nos formations courtes en 2017.

En savoir plus →

Nos Evénements et Faits marquants